Comment lutter contre les doryphores

Le doryphore de la pomme de terre (dPT) est un parasite destructeur des cultures de pommes de terre. Chaque année, ce mangeur vorace peut détruire jusqu’à 40 % d’une culture de pommes de terre, causant des millions d’euros de dommages. La lutte contre les doryphores est essentielle pour protéger cette précieuse culture. Il existe plusieurs méthodes efficaces pour y parvenir.

Chasser manuellement les doryphores

Chasser manuellement les doryphores est la manière la plus laborieuse mais peut être très efficace si les coléoptères sont découverts tôt et en faible nombre. Cette méthode consiste à retirer manuellement les coléoptères des plantes et à les placer dans de l’eau savonneuse pour les tuer. Si possible, retirez les œufs et les larves ainsi que les adultes.

La rotation des cultures

La rotation des cultures est un autre outil important dans la lutte contre les doryphores. Il s’agit de faire pousser une culture différente dans le même champ chaque année. Cela perturbe le cycle de vie du doryphore et réduit la quantité de nourriture dont il dispose.

L’utilisation d’insecticides

L’utilisation d’insecticides est également un moyen efficace de contrôler les populations de doryphores. Les insecticides ne doivent toutefois être utilisés qu’en dernier recours, car ils peuvent également tuer les insectes bénéfiques qui aident à lutter contre d’autres ravageurs.

Utiliser les répulsifs naturels contre les nuisibles

Il existe un certain nombre de substances naturelles qui peuvent être utilisées pour repousser les doryphores, comme le poivre de Cayenne, l’ail et l’huile de margousier. Celles-ci peuvent être pulvérisées sur les plantes pour éloigner les doryphores.

Surveillez régulièrement vos cultures

Surveillez de près vos cultures de pommes de terre pour détecter les signes d’infestation par les doryphores. Inspectez régulièrement les plantes et recherchez les adultes, les œufs et les larves. Si vous voyez des signes d’infestation, prenez immédiatement des mesures pour contrôler la population.

Des préparation d’ails à asperger

L’ail est un répulsif naturel pour les doryphores. Écrasez 250 g d’ail et mettez-le dans une casserole avec 1 litre d’eau froide. Portez à ébullition, puis retirez du feu. Laissez infuser pendant une demi-journée, puis filtrez et diluez avec un peu d’eau. Ajoutez 1 cuillère à soupe de savon noir liquide et pulvérisez sur les plantes concernées. Répétez l’opération tous les quelques jours si nécessaire.

Avoir recours au purin de plantes

Le purin végétale est un liquide qui est extrait des plantes. Il peut être pulvérisé sur les cultures pour repousser les doryphores. Pour fabriquer du purin végétal, hachez 500 grammes d’orties, de consoude ou de fougères et mettez-les dans un seau avec 10 litres d’eau. Laissez infuser les plantes pendant 24 heures, puis filtrez et diluez avec 10 autres litres d’eau. Ajoutez une cuillère à soupe de savon noir et pulvérisez sur les plantes concernées. Répétez l’opération tous les quelques jours si nécessaire.

Utiliser des vers

Les vers microscopiques, ou nématodes, sont de minuscules organismes qui peuvent être utilisés pour lutter contre les doryphores. En effet, ces nématodes chassent les larves de doryphore mais aussi les doryphores adultes. Ils sont vendus sous forme de poudre en jardinerie. Il suffit de les diluer dans de l’eau et de pulvériser le mélange sur les plantes infestées. Répétez l’opération deux fois à

Le vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est un produit naturel très efficace pour lutter contre les doryphores. Il suffit de préparer une solution composée de 1 litre de vinaigre blanc et 0,5 litre d’eau. Mettez le mélange dans un pulvérisateur et appliquez-le sur les plantes concernées. Cette quantité est suffisante pour traiter 10 m². Vous pouvez utiliser ce produit sans crainte puisqu’il est totalement naturel et ne présente aucun effet secondaire néfaste.

En suivant ces étapes, vous pouvez contrôler efficacement les populations de doryphores et protéger votre culture de pommes de terre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *