Le marché immobilier à Rennes : une analyse détaillée

Rennes, la capitale de la région Bretagne, est une ville dynamique et attractive qui connaît un développement économique et démographique croissant. Cela se reflète dans son marché immobilier, où l’on observe des tendances en matière de prix, de ventes et de quartiers prisés. Dans cet article, nous allons analyser l’état actuel du marché immobilier rennais et les éléments clés à prendre en compte pour mieux comprendre les opportunités d’investissement.

Evolution des prix au mètre carré (m2)

https://www.pinterest.fr/pin/436708495125630432/

Dans la dernière décennie, les prix de l’immobilier à Rennes ont connu une hausse importante. Le prix moyen du mètre carré a progressé de près de 40%, passant de 2 000 € en 2010 à environ 2 800 € en 2020. Cette augmentation s’explique principalement par la demande croissante de logements dans la ville, liée à son attractivité économique et une démographie en hausse. Mais depuis 2 ans, le marché immobilier en France devient moins accessible. Le durcissement des règles pour accéder à un crédit immobilier et l’inflation créaient un ralentissement dans les ventes immobilières. Dans ces moments de changements, restez connecté à
toute l’actualité immobilière à Rennes. Vous pourrez voir les évolutions du marché et, qui sait, trouver des opportunités jamais vues ces dernières années.

Il convient toutefois de nuancer cette progression générale en observant les écarts entre les différents types de biens et les quartiers de la ville. En effet, le prix du mètre carré varie selon qu’il s’agit d’un appartement ou d’une maison individuelle, ainsi que selon la localisation géographique du bien.

Variations de prix entre appartements et maisons

Les appartements sont généralement plus chers au mètre carré que les maisons à Rennes. En 2020, le prix moyen du mètre carré pour un appartement était d’environ 3 000 €, tandis que pour une maison, il se situait aux alentours de 2 500 €.

Les raisons de cette différence sont multiples : les appartements sont souvent mieux situés dans la ville, plus proches des services et des transports en commun, ce qui les rend plus attractifs pour les acheteurs. De plus, l’offre de maisons étant moins importante que celle des appartements, les prix tendent à être plus élevés pour ces derniers.

Variations de prix selon les quartiers

Le prix du mètre carré varie également grandement d’un quartier à l’autre à Rennes. Ainsi, on observe des écarts importants entre les quartiers les plus prisés et ceux qui le sont moins.

  • Quartiers les plus chers : Centre-ville, Thabor, Saint-Hélier, Sainte-Thérèse, Bourg-l’Évêque, où le prix moyen du mètre carré se situe entre 3 200 et 3 600 €.
  • Quartiers intermédiaires : Maurepas, Villejean, Beaulieu, Cleunay, Bréquigny, avec des prix au mètre carré compris entre 2 700 et 3 100 €.
  • Quartiers les moins chers : Le Blosne, Gros-Chêne, Poterie, Triangle, La Bellangerais, où le prix moyen du mètre carré oscille entre 2 200 et 2 600 €.

Article sur le même sujet

Le guide du diagnostiqueur immobilier

Le guide d’Alain Périé : l’essentiel pour les diagnostiqueurs immobiliers

Introduction Dans le monde complexe et en constante évolution de l'immobilier, le rôle du diagnostiqueur immobilier est devenu essentiel. "Le...

Lire la suite

Tendances des ventes immobilières à Rennes

Le marché immobilier rennais est marqué par une demande en constante augmentation, ce qui entraîne une hausse des transactions. Entre 2010 et 2020, le nombre de ventes réalisées dans la ville a augmenté de près de 30%, passant de 4 000 à 5 200 transactions annuelles.

Cet engouement pour l’achat de biens immobiliers s’explique notamment par les avantages fiscaux liés à l’investissement locatif, comme la réduction d’impôt accordée aux propriétaires qui mettent leur bien en location longue durée. De plus, les taux d’intérêt historiquement bas favorisent également l’achat de résidences principales ou secondaires.

Répartition des ventes selon les types de biens

Les appartements représentent la majorité des ventes réalisées à Rennes, avec environ 75% des transactions. Cela s’explique en partie par la densité urbaine de la ville et la demande croissante pour des logements situés en centre-ville ou à proximité des services et des transports en commun. Les maisons constituent donc seulement 25% des ventes, mais leur part tend à légèrement augmenter ces dernières années.

Opportunités de rabais sur le marché rennais

Malgré la forte demande et la hausse des prix, il est encore possible de réaliser de bonnes affaires sur le marché immobilier rennais. En effet, certains biens peuvent être vendus à des prix inférieurs à leur valeur réelle, ce qui offre des opportunités de rabais pour les acheteurs.

  • Les logements anciens : Ils représentent une part importante du parc immobilier rennais et sont souvent vendus à des prix plus compétitifs que les logements neufs, notamment en raison de travaux de rénovation à prévoir.
  • Les ventes aux enchères : Elles permettent d’acquérir des biens immobiliers à des prix inférieurs à ceux du marché traditionnel. Cependant, il est essentiel de bien se renseigner sur l’état du bien avant de participer à une vente aux enchères.
  • La négociation : Il ne faut pas hésiter à négocier le prix du bien avec le vendeur, surtout si celui-ci présente des défauts ou nécessite des travaux importants. Un acheteur bien informé et prêt à investir dans la rénovation peut ainsi réaliser de substantielles économies.

En somme, le marché immobilier rennais est en pleine croissance et offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs et les acheteurs. Les prix varient cependant fortement selon les types de biens et les quartiers, et il est donc crucial de bien analyser les différentes composantes du marché afin de prendre une décision éclairée.

Sur le même sujet

immobilier
permis de construire

Le marché immobilier à Rennes : une analyse détaillée

Rennes, la capitale de la région Bretagne, est une ville dynamique et attractive qui connaît un développement économique et démographique croissant. Cela se reflète dans son marché immobilier, où l’on observe des tendances en matière de prix, de ventes et de quartiers prisés. Dans cet article, nous allons analyser l’état actuel du marché immobilier rennais et les éléments clés à prendre en compte pour mieux comprendre les opportunités d’investissement.

Evolution des prix au mètre carré (m2)

https://www.pinterest.fr/pin/436708495125630432/

Dans la dernière décennie, les prix de l’immobilier à Rennes ont connu une hausse importante. Le prix moyen du mètre carré a progressé de près de 40%, passant de 2 000 € en 2010 à environ 2 800 € en 2020. Cette augmentation s’explique principalement par la demande croissante de logements dans la ville, liée à son attractivité économique et une démographie en hausse. Mais depuis 2 ans, le marché immobilier en France devient moins accessible. Le durcissement des règles pour accéder à un crédit immobilier et l’inflation créaient un ralentissement dans les ventes immobilières. Dans ces moments de changements, restez connecté à
toute l’actualité immobilière à Rennes. Vous pourrez voir les évolutions du marché et, qui sait, trouver des opportunités jamais vues ces dernières années.

Il convient toutefois de nuancer cette progression générale en observant les écarts entre les différents types de biens et les quartiers de la ville. En effet, le prix du mètre carré varie selon qu’il s’agit d’un appartement ou d’une maison individuelle, ainsi que selon la localisation géographique du bien.

Variations de prix entre appartements et maisons

Les appartements sont généralement plus chers au mètre carré que les maisons à Rennes. En 2020, le prix moyen du mètre carré pour un appartement était d’environ 3 000 €, tandis que pour une maison, il se situait aux alentours de 2 500 €.

Les raisons de cette différence sont multiples : les appartements sont souvent mieux situés dans la ville, plus proches des services et des transports en commun, ce qui les rend plus attractifs pour les acheteurs. De plus, l’offre de maisons étant moins importante que celle des appartements, les prix tendent à être plus élevés pour ces derniers.

Variations de prix selon les quartiers

Le prix du mètre carré varie également grandement d’un quartier à l’autre à Rennes. Ainsi, on observe des écarts importants entre les quartiers les plus prisés et ceux qui le sont moins.

  • Quartiers les plus chers : Centre-ville, Thabor, Saint-Hélier, Sainte-Thérèse, Bourg-l’Évêque, où le prix moyen du mètre carré se situe entre 3 200 et 3 600 €.
  • Quartiers intermédiaires : Maurepas, Villejean, Beaulieu, Cleunay, Bréquigny, avec des prix au mètre carré compris entre 2 700 et 3 100 €.
  • Quartiers les moins chers : Le Blosne, Gros-Chêne, Poterie, Triangle, La Bellangerais, où le prix moyen du mètre carré oscille entre 2 200 et 2 600 €.

Article sur le même sujet

Le guide du diagnostiqueur immobilier

Le guide d’Alain Périé : l’essentiel pour les diagnostiqueurs immobiliers

Introduction Dans le monde complexe et en constante évolution de l'immobilier, le rôle du diagnostiqueur immobilier est devenu essentiel. "Le...

Lire la suite

Tendances des ventes immobilières à Rennes

Le marché immobilier rennais est marqué par une demande en constante augmentation, ce qui entraîne une hausse des transactions. Entre 2010 et 2020, le nombre de ventes réalisées dans la ville a augmenté de près de 30%, passant de 4 000 à 5 200 transactions annuelles.

Cet engouement pour l’achat de biens immobiliers s’explique notamment par les avantages fiscaux liés à l’investissement locatif, comme la réduction d’impôt accordée aux propriétaires qui mettent leur bien en location longue durée. De plus, les taux d’intérêt historiquement bas favorisent également l’achat de résidences principales ou secondaires.

Répartition des ventes selon les types de biens

Les appartements représentent la majorité des ventes réalisées à Rennes, avec environ 75% des transactions. Cela s’explique en partie par la densité urbaine de la ville et la demande croissante pour des logements situés en centre-ville ou à proximité des services et des transports en commun. Les maisons constituent donc seulement 25% des ventes, mais leur part tend à légèrement augmenter ces dernières années.

Opportunités de rabais sur le marché rennais

Malgré la forte demande et la hausse des prix, il est encore possible de réaliser de bonnes affaires sur le marché immobilier rennais. En effet, certains biens peuvent être vendus à des prix inférieurs à leur valeur réelle, ce qui offre des opportunités de rabais pour les acheteurs.

  • Les logements anciens : Ils représentent une part importante du parc immobilier rennais et sont souvent vendus à des prix plus compétitifs que les logements neufs, notamment en raison de travaux de rénovation à prévoir.
  • Les ventes aux enchères : Elles permettent d’acquérir des biens immobiliers à des prix inférieurs à ceux du marché traditionnel. Cependant, il est essentiel de bien se renseigner sur l’état du bien avant de participer à une vente aux enchères.
  • La négociation : Il ne faut pas hésiter à négocier le prix du bien avec le vendeur, surtout si celui-ci présente des défauts ou nécessite des travaux importants. Un acheteur bien informé et prêt à investir dans la rénovation peut ainsi réaliser de substantielles économies.

En somme, le marché immobilier rennais est en pleine croissance et offre de nombreuses opportunités pour les investisseurs et les acheteurs. Les prix varient cependant fortement selon les types de biens et les quartiers, et il est donc crucial de bien analyser les différentes composantes du marché afin de prendre une décision éclairée.

Sur le même sujet