Publicité

Les quartiers les plus sûrs et les moins sûrs de Toulouse

Si Toulouse est assurément l’une des métropoles les plus attrayantes et dynamiques de l’hexagone, certains de ses quartiers ne rayonnent pas en matière de sécurité. La ville fait partie du top 3 des villes françaises avec le plus grand nombre de cambriolages. En 2021, elle a enregistré 2 954 cambriolages de logements, soit un taux de 1/76. Un appel au défi lancé à l’encontre des serruriers de la ville. Toutefois, l’insécurité à Toulouse reste localisée à un nombre réduit de quartiers que nous vous présenterons ici.

Les quartiers les moins sûrs de Toulouse

Dans une ville aussi grande, l’intervention d’un serrurier sur Toulouse est indispensable pour vivre en toute quiétude dans certains quartiers de la Ville Rose. Dans ces derniers en effet, la fréquence des cambriolages et d’autres infractions se trouvent parmi les plus élevés en France.

Empalot

Empalot est situé à 7 minutes du Capitole en métro et à 20 minutes à pied du Muséum d’histoires naturelles. C’est le quartier en renouvellement urbain qui fait partie du centre toulousain. On le retrouve au sud de la ville, non loin de l’île des Ramiers. Il est facilement reconnaissable à partir de ses longues barres d’immeubles et la rareté des espaces verts.

Étant l’un des quartiers les plus proches du centre-ville, il est très prisé par les chômeurs et les travailleurs précaires. Le niveau d’insécurité est record dans la ville. Les cambriolages et les violations de domicile sont monnaie courante même si ce type d’infraction y a quelque peu diminué.

Les trois Cocus et les Izards

Les quartiers des trois Cocus et des Izards sont situés au nord de Toulouse. Ce sont des quartiers populaires au sein desquels on retrouve cependant de nombreuses résidences et maisons individuelles. Longtemps excentrés, ils sont aujourd’hui bien desservis par les services de transports. Néanmoins, ces deux quartiers sont marqués par la précarité de nombreux résidents, un facteur indissociable des zones réputées pour les infractions physiques et les cambriolages.

Par ailleurs, ces zones sont réputées pour l’importance du trafic de drogue qui s’y déroule et le nombre conséquent de cambriolages. Cet état de choses a conduit la mairie de Toulouse à déclarer ces deux quartiers zones prioritaires depuis quelques années. Si cela a contribué à la baisse des exactions, ce ne sont pas les quartiers de Toulouse où l’on peut vous conseiller de dormir sans une serrure de qualité.

les quartiers de Toulouse

Matabiau

Matabiau est un quartier toulousain bénéficiant d’une excellente localisation en bordure du canal du Midi. Ce quartier populaire entoure la gare de Toulouse avec ses petits commerces alimentaires et ses buvettes. La réputation de zone à risque dont bénéficie ce quartier est un peu erronée puisqu’il a subi de nombreuses mutations dans le sens d’une amélioration sécuritaire.

Par ailleurs, Matabiau ne se résume pas à cette frange populaire. Il existe des parties de ce quartier dans lequel se trouvent des immeubles modernes et d’anciennes maisons dans un style Belle Époque. Dans ces zones, le quartier n’a rien à envier aux quartiers les plus sûrs de Toulouse.

Le Mirail

Le Mirail est sans contexte le quartier le plus chaud de la métropole toulousaine. Certains journalistes le qualifient de « ghetto en état de siège au sommet duquel trône une université ». En effet, le quartier est réputé pour ces nombreuses exactions : les cambriolages, les bagarres de rue, les incendies volontaires, etc.

Quand on parle de Mirail, on fait référence aux trois quartiers qui forment cette zone urbaine :

  • Le quartier de la Reynerie,
  • Le quartier Mirail-Université,
  • Le quartier Bellefontaine.

Malgré la conduite de nombreux programmes sécuritaires par la mairie et les associations sur place, ce quartier ne semble pas prêt à devenir un modèle de sécurité.

Comment se prémunir des cambriolages dans ces quartiers ?

Certes, les réformes au niveau de la police toulousaine ont permis de réduire le niveau de cambriolages, mais le nombre d’exactions reste considérable. Il est par conséquent important pour les résidents de prendre les dispositions nécessaires pour accompagner les efforts de la police. Vous devez en tout premier lieu améliorer le dispositif de sécurité de votre maison.

Contrairement à la pensée commune, une alarme ne peut ni remplacer ni faire mieux qu’une bonne serrure. Que vous soyez résidents des quartiers ci-dessus ou non, faire appel à un serrurier pour renforcer la sécurité de votre domicile vous permet de dormir et de voyager de manière plus sereine.

Article sur le même sujet

permis de construire

Permis de construire : démarches et conseils pratiques

Le permis de construire est une étape cruciale dans tout projet de construction. Que ce soit pour une maison individuelle...

Lire la suite

Les quartiers les plus sûrs de Toulouse

Toulouse ne se résume pas à ces zones peu sûres. D’ailleurs, la ville est plus connue pour son dynamisme, sa culture et sa vie sociale très riche. Elle est parsemée de quartiers de référence en matière de sécurité.

Les premiers quartiers recommandés à Toulouse lorsque vous posez des exigences strictes en matière de sécurité se retrouvent au cœur de la ville. On y trouve des coins très chics à l’instar de Saint-Étienne et de la Cote de Pavée. On peut également citer le Capitole, un quartier historique de la Ville Rose et dont la place du Capitole et le Palais font la fierté. Le quartier des Carmes qui longe la Garonne n’est pas à mettre de côté non plus.

Les quartiers Saint-Cyprien et Saint-Michel sont particulièrement appréciés des jeunes et des étudiants. Ils sont à la fois distrayants et bien sécurisés. Si vous adorez les endroits calmes propices à l’introspection et à la méditation, le quartier des Compans-Caffarelli est fait pour vous. Il en va de même pour le quartier des Amidonniers situé à quelques mètres du précédent. Vous trouverez sans doute un quartier à votre convenance non loin du centre toulousain.

Les villes et les villages agréables en banlieue toulousaine

Toulouse regorge par ailleurs de nombreux villages et de nombreuses localités en banlieue dans lesquelles il fait bon vivre.

Comme référence en matière de banlieue toulousaine, on peut citer :

  • Aucamville : commune jeune et active située au nord de Toulouse,
  • Auzevillz-Tolosane : située à quelques kilomètres au sud-est de Toulouse,
  • Castelginest : à une dizaine de kilomètres au nord de Toulouse,
  • Aussonne : située à 17 km au nord-ouest de Toulouse et surplombant la Garonne, etc.

Toulouse est également entouré de magnifiques villages. On pense notamment à :

  • Corde-sur-Ciel : à une heure de route de la métropole toulousaine,
  • Castelnau-de-Montmiral,
  • Tarascon-sur-Ariège,
  • Mauvezin, etc.

Des villages, tous plus beaux les uns que les autres, où les amoureux de la nature peuvent se délecter de sublimes paysages sans modération.

Publicité

Les quartiers les plus sûrs et les moins sûrs de Toulouse

Si Toulouse est assurément l’une des métropoles les plus attrayantes et dynamiques de l’hexagone, certains de ses quartiers ne rayonnent pas en matière de sécurité. La ville fait partie du top 3 des villes françaises avec le plus grand nombre de cambriolages. En 2021, elle a enregistré 2 954 cambriolages de logements, soit un taux de 1/76. Un appel au défi lancé à l’encontre des serruriers de la ville. Toutefois, l’insécurité à Toulouse reste localisée à un nombre réduit de quartiers que nous vous présenterons ici.

Les quartiers les moins sûrs de Toulouse

Dans une ville aussi grande, l’intervention d’un serrurier sur Toulouse est indispensable pour vivre en toute quiétude dans certains quartiers de la Ville Rose. Dans ces derniers en effet, la fréquence des cambriolages et d’autres infractions se trouvent parmi les plus élevés en France.

Empalot

Empalot est situé à 7 minutes du Capitole en métro et à 20 minutes à pied du Muséum d’histoires naturelles. C’est le quartier en renouvellement urbain qui fait partie du centre toulousain. On le retrouve au sud de la ville, non loin de l’île des Ramiers. Il est facilement reconnaissable à partir de ses longues barres d’immeubles et la rareté des espaces verts.

Étant l’un des quartiers les plus proches du centre-ville, il est très prisé par les chômeurs et les travailleurs précaires. Le niveau d’insécurité est record dans la ville. Les cambriolages et les violations de domicile sont monnaie courante même si ce type d’infraction y a quelque peu diminué.

Les trois Cocus et les Izards

Les quartiers des trois Cocus et des Izards sont situés au nord de Toulouse. Ce sont des quartiers populaires au sein desquels on retrouve cependant de nombreuses résidences et maisons individuelles. Longtemps excentrés, ils sont aujourd’hui bien desservis par les services de transports. Néanmoins, ces deux quartiers sont marqués par la précarité de nombreux résidents, un facteur indissociable des zones réputées pour les infractions physiques et les cambriolages.

Par ailleurs, ces zones sont réputées pour l’importance du trafic de drogue qui s’y déroule et le nombre conséquent de cambriolages. Cet état de choses a conduit la mairie de Toulouse à déclarer ces deux quartiers zones prioritaires depuis quelques années. Si cela a contribué à la baisse des exactions, ce ne sont pas les quartiers de Toulouse où l’on peut vous conseiller de dormir sans une serrure de qualité.

les quartiers de Toulouse

Matabiau

Matabiau est un quartier toulousain bénéficiant d’une excellente localisation en bordure du canal du Midi. Ce quartier populaire entoure la gare de Toulouse avec ses petits commerces alimentaires et ses buvettes. La réputation de zone à risque dont bénéficie ce quartier est un peu erronée puisqu’il a subi de nombreuses mutations dans le sens d’une amélioration sécuritaire.

Par ailleurs, Matabiau ne se résume pas à cette frange populaire. Il existe des parties de ce quartier dans lequel se trouvent des immeubles modernes et d’anciennes maisons dans un style Belle Époque. Dans ces zones, le quartier n’a rien à envier aux quartiers les plus sûrs de Toulouse.

Le Mirail

Le Mirail est sans contexte le quartier le plus chaud de la métropole toulousaine. Certains journalistes le qualifient de « ghetto en état de siège au sommet duquel trône une université ». En effet, le quartier est réputé pour ces nombreuses exactions : les cambriolages, les bagarres de rue, les incendies volontaires, etc.

Quand on parle de Mirail, on fait référence aux trois quartiers qui forment cette zone urbaine :

  • Le quartier de la Reynerie,
  • Le quartier Mirail-Université,
  • Le quartier Bellefontaine.

Malgré la conduite de nombreux programmes sécuritaires par la mairie et les associations sur place, ce quartier ne semble pas prêt à devenir un modèle de sécurité.

Comment se prémunir des cambriolages dans ces quartiers ?

Certes, les réformes au niveau de la police toulousaine ont permis de réduire le niveau de cambriolages, mais le nombre d’exactions reste considérable. Il est par conséquent important pour les résidents de prendre les dispositions nécessaires pour accompagner les efforts de la police. Vous devez en tout premier lieu améliorer le dispositif de sécurité de votre maison.

Contrairement à la pensée commune, une alarme ne peut ni remplacer ni faire mieux qu’une bonne serrure. Que vous soyez résidents des quartiers ci-dessus ou non, faire appel à un serrurier pour renforcer la sécurité de votre domicile vous permet de dormir et de voyager de manière plus sereine.

Article sur le même sujet

permis de construire

Permis de construire : démarches et conseils pratiques

Le permis de construire est une étape cruciale dans tout projet de construction. Que ce soit pour une maison individuelle...

Lire la suite

Les quartiers les plus sûrs de Toulouse

Toulouse ne se résume pas à ces zones peu sûres. D’ailleurs, la ville est plus connue pour son dynamisme, sa culture et sa vie sociale très riche. Elle est parsemée de quartiers de référence en matière de sécurité.

Les premiers quartiers recommandés à Toulouse lorsque vous posez des exigences strictes en matière de sécurité se retrouvent au cœur de la ville. On y trouve des coins très chics à l’instar de Saint-Étienne et de la Cote de Pavée. On peut également citer le Capitole, un quartier historique de la Ville Rose et dont la place du Capitole et le Palais font la fierté. Le quartier des Carmes qui longe la Garonne n’est pas à mettre de côté non plus.

Les quartiers Saint-Cyprien et Saint-Michel sont particulièrement appréciés des jeunes et des étudiants. Ils sont à la fois distrayants et bien sécurisés. Si vous adorez les endroits calmes propices à l’introspection et à la méditation, le quartier des Compans-Caffarelli est fait pour vous. Il en va de même pour le quartier des Amidonniers situé à quelques mètres du précédent. Vous trouverez sans doute un quartier à votre convenance non loin du centre toulousain.

Les villes et les villages agréables en banlieue toulousaine

Toulouse regorge par ailleurs de nombreux villages et de nombreuses localités en banlieue dans lesquelles il fait bon vivre.

Comme référence en matière de banlieue toulousaine, on peut citer :

  • Aucamville : commune jeune et active située au nord de Toulouse,
  • Auzevillz-Tolosane : située à quelques kilomètres au sud-est de Toulouse,
  • Castelginest : à une dizaine de kilomètres au nord de Toulouse,
  • Aussonne : située à 17 km au nord-ouest de Toulouse et surplombant la Garonne, etc.

Toulouse est également entouré de magnifiques villages. On pense notamment à :

  • Corde-sur-Ciel : à une heure de route de la métropole toulousaine,
  • Castelnau-de-Montmiral,
  • Tarascon-sur-Ariège,
  • Mauvezin, etc.

Des villages, tous plus beaux les uns que les autres, où les amoureux de la nature peuvent se délecter de sublimes paysages sans modération.

Publicité
Publicité