Comment declarer ses revenus airbnb ?

En tant qu’hôte sur Airbnb, il est important que vous déclariez vos revenus afin d’éviter toute pénalité ou amende de la part de l’administration fiscale. En déclarant vos revenus, vous serez également en mesure de payer les impôts et les cotisations sociales éventuellement dus.

Il existe plusieurs façons de déclarer vos revenus provenant d’Airbnb. L’une d’elles consiste à l’inclure dans votre revenu global lors de votre déclaration d’impôt annuelle. Une autre façon est de le déclarer séparément comme revenu d’un travail indépendant.

Si vous n’êtes pas sûr de la façon de déclarer votre revenu provenant d’Airbnb, nous vous recommandons de consulter un conseiller fiscal. Il sera en mesure de vous aider à déterminer la meilleure façon de déclarer vos revenus et de s’assurer que vous êtes en conformité avec toutes les règles de l’UE.21

Dans les lignes qui suivent, nous allons faire un premier éclairage sur les possibilitées qui s’offrent à vous. Mais soyons clair : cela ne sera pas suffisant. Si les montants de vos gains Airbnb sont importants, alors un mauvais choix de régime fiscal ou juridique peut vous faire dépenser plus du double en impôts que si vous aviez optimisé votre situation.

 

Sous quel régime juridique déclarer vos revenus Airbnb ?

Il y a plusieurs régimes juridiques sous lesquels déclarer vos revenus Airbnb. Mais le principal est le statut LMNP : Loueur Meublé Non Professionnel.

Ce statut allège les charges administratives liées au statut de loueur en meublé et présente plusieurs avantages fiscaux.

Pour être éligible au statut LMNP, vous devez

  • Être un particulier, et non un investisseur immobilier professionnel
  • Déclarer vos revenus locatifs meublés sous le régime micro-BIC ou sous le régime réel simplifié
  • Avoir des revenus locatifs inférieurs au plafond de 23 000€/an

De plus, votre logement meublé doit disposer d’un minimum de mobilier et d’équipements, notamment :

  • Un lit avec matelas et couverture
  • Une table et des chaises
  • Des meubles de rangement
  • Des équipements ménagers (aspirateur, balai, serpillère…)
  • Des ustensiles de cuisine et de la vaisselle
  • Un réfrigérateur
  • Des plaques de cuisson
  • etc

 

Sous quel régime fiscal déclarer ?

En tant que particulier propriétaire de locations meublées, vous avez le choix entre deux régimes d’imposition :

  • Le régime « micro-bic »
  • Le régime du réel simplifié.

Vous devez donc effectuer une déclaration sous l’un de ces deux régimes. Le mieux est de faire appel à un expert-comptable spécialisé en LMNP, qui vous aidera à choisir le régime le plus avantageux en fonction de votre profil et de votre projet.

Mais regardons de plus près chacun de ces deux régimes fiscaux.

 

Déclarer airbnb sous le régime micro-BIC ?

Le régime micro-BIC est un régime fiscal simplifié pour une activité non commerciale. Le principal avantage de ce régime est qu’il vous permet de bénéficier d’une imposition réduite. Vous pouvez bénéficier de ce régime si vos revenus bruts n’excèdent pas 72 600 € .

Dans ce régime, vous devez déclarer les revenus bruts que vous avez perçus. Ce revenu brut correspond au revenu net augmenté des frais et charges.

Parmis ces charges, il y a :

  • le coût du nettoyage (le cas échéant),
  • plus une commission de plate-forme de 3 %.
  • etc …

Il est important de déclarer toutes les charges, car ce sont celles-ci qui vous permettront de bénéficier d’un abattement fiscal pouvant aller jusqu’à 50%.

 

Déclarer airbnb sous le régime réel ?

Si vous êtes un hôte airbnb, vous pouvez déclarer vos revenus au régime réel.

Cela signifie que vous devrez déclarer le montant net des frais et charges que vous avez perçus sur un formulaire distinct, le 2031-sd.

Ce montant est ensuite reporté sur votre déclaration de revenus et imposé au barème progressif de l’impôt sur le revenu et aux prélèvements sociaux.

Le barème progressif correspond au barème de l’impôt sur le revenu avec les différentes tranches d’imposition de :

  • 11%
  • 30%
  • 41%
  • 45%

Les prélèvements sociaux sont égaux à 17,2 %.

Cela peut être un peu compliqué, il est donc préférable de consulter un professionnel si vous avez des questions. Mais déclarer vos revenus airbnb est important pour rester en conformité avec la loi fiscale française.

 

Comment choisir entre régime micro-bic et régime réel ?

Le choix du régime micro-bic ou du régime réel dépend de plusieurs facteurs :

  • Votre niveau de revenus
  • Le montant des charges que vous avez
  • Si vous êtes imposable à l’impôt sur le revenu
  • Etc…

Pour faire simple, si vous gagnez moins de 72 600 euros par an et que vos charges sont inférieures à la moitié de ce montant, le régime micro-bic est avantageux. Si vos charges sont supérieures à 50% de vos revenus, le régime réel est plus avantageux.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter un expert-comptable spécialisé en LMNP. Il pourra vous aider à choisir le régime fiscal qui vous convient le mieux.

 

Quels sont les frais & charges que l’on peut déclarer lorsqu’on fait de la location Airbnb ?

Les frais et charges que vous pouvez déclarer lorsque vous faites de la location Airbnb sont les suivants :

  • le coût du nettoyage (le cas échéant),
  • plus une commission de plate-forme de 3 %,
  • les intérêts d’emprunt,
  • les frais de gestion,
  • la taxe foncière,
  • les charges de personnel,
  • les autres charges de gestion courante (les frais d’entretien et de réparation),
  • les primes d’assurances,
  • les amortissements

 

Nous espérons que cet article a permis de dissiper une partie de la confusion autour de la fiscalité pour les hôtes Airbnb en France. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *